- Le
- Office
- CidiLait.com
- Blanc
Plus...
Suivez l’actualité du Cochon du Pays de Rance, consultez notre page Facebook
Nous Ecrire

Inscription gazette

MusiqueVous écoutez Mr Roux, coup de coeur musical de la ferme.


Accueil > Les Porcs > Cochon de Bretagne

Présentation du Réseau Cohérence :


Le réseau associatif est né en 1997 en Bretagne, autour des problématiques liées à la qualité des
eaux. Il regroupe sur le Grand-Ouest de la France plus d’une centaine d’associations, des organisations, des personnes physiques et des structures diverses engagées dans la promotion
d'un véritable développement durable et solidaire.
Cohérence a pour buts de promouvoir et de défendre les modes deproduction, de commercialisation et de consommation respectueux des hommes et de leur santé, des animaux, de la nature et du cadre de vie, dans l’esprit du développement durable et de la préservation des
ressources pour les générations futures.
L’activité du Réseau s’articule aujourd’hui autour de 6 grands champs d’intervention :


⇒ Eduquer et former au développement durable et solidaire,
⇒ Reconquérir la qualité de l’eau et développer une agriculture et une conchyliculture durable,
⇒ Préserver notre environnement et notre santé,
⇒ Développer l’habitat groupé et solidaire,
⇒ Promouvoir les agenda 21 et la démocratie participative,
⇒ Soutenir la consom’action et la finance solidaire.

Définition de l’agriculture durable :
Ce modèle est l'application à l’agriculture de l'idée de Développement durable adoptée par 174
Chefs d'État, en 1992 à Rio de Janeiro lors de la Conférence des Nations Unies sur
l'Environnement et le Développement :
" le développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des
générations futures à répondre à leurs propres besoins".
En 1994, les groupes départementaux d’agriculteurs en marche vers la durabilité fondent le
Réseau Agriculture Durable. S’appuyant sur l’expérience acquise dans leurs exploitations, ils
veulent promouvoir une agriculture économiquement efficace (produire de la valeur ajoutée),
écologiquement saine (santé des hommes & des écosystèmes) et socialement équitable.
En 1998, Etienne Landais, chercheur de l'INRA a défini l'idée de durabilité au sein d'une
exploitation agricole par 4 composantes de durabilité :
· Tout d'abord la viabilité implique la sécurisation économique des sources de revenu face aux
aléas du marché et aux incertitudes qui pèsent sur les aides de la PAC.
· Ensuite, la vivabilité, c'est à dire que l'activité agricole doit permettre à l'exploitant et à sa
famille d'avoir une vie décente au niveau professionnel mais aussi au niveau personnel.
· Puis la transmissibilité du capital,
· Enfin la reproductibilité environnementale des écosystèmes, c'est à dire la prise en compte
des effets des pratiques agricoles sur les milieux afin que l'agriculture ne dénature pas
l'environnement.
L’identifiant Cohérence et la certification participative :


Soucieuse de faire reconnaître des éleveurs engagés dans une production durable, n’entrant pas
nécessairement dans le cadre d’une production labellisée (comme AB, label rouge,…), Cohérence a choisi de mettre en œuvre un identifiant.
Attribué selon une méthode participative impliquant toute la diversité des acteurs du territoire, l’identifiant « Cohérence » se veut un signe de reconnaissance et une caution du réseau pour des éleveurs aux pratiques respectueuses de l’environnement, de l’animal et de
l’homme. Il s’agit avant tout d’une démarche citoyenne; l’identifiant Cohérence n’a pas vocation à
se substituer aux signes de qualité officiels.

Au travers son identifiant, Cohérence entend :

 

  •  Cautionner les pratiques engagées par la voie du développement durable à savoir :

préserver l’environnement, respecter l’animal, proposer aux consommateurs des produits
sains et de qualité, assurer une juste rémunération des producteurs, transformateurs et
distributeurs.

 

  • Soutenir le développement de ces pratiques sur l’ensemble du territoire
  • Informer et éduquer les citoyens, les sensibiliser aux valeurs d’un développement durable et solidaire.

Le cahier des charges « production porcine durable » de Cohérence (résumé—extraits) :

    1. Bâtiments, bien-être et effluents d’élevage :

⇒ Interdiction du caillebotis. Seuls les systèmes sur litière ou plein air sont autorisés.
⇒ Conduite groupée des truies.
⇒ Densité animale : engraissement sur litière avec au moins 1,6 m2/porc.

   2. Alimentation et lien au sol

⇒ La fabrication d’aliment à la ferme est encouragée.
⇒ Contrainte de liaison au territoire (céréales produites sur la ferme ou à proximité)
⇒ Interdiction des OGM, des facteurs de croissance et des antibiotiques en mode préventif.
⇒ Objectif de produire ses protéines ou d’acheter des protéines européennes.
 Gestion des cultures

a) Gestion des apports azotés
⇒ Azote organique produit et importé : ne pas dépasser 140 UN/ha de SAU.
⇒ Azote minéral : limité en fonction des cultures
b) Gestion des produits phytosanitaires
⇒ Les variétés résistantes et les mélanges céréaliers seront privilégiées.
⇒ La plasticulture et les régulateurs de croissance sont interdits
⇒ Le désherbage mécanique est vivement encouragé (herse étrille, bineuse,…)
⇒ Traitements réduits (un seul fongicide sur céréales…)
c) Protection des sols
⇒ 100 % des sols couverts en hiver (sauf conditions pédo-climatiques particulières)
⇒ Aucune culture annuelle ne peut revenir plus de 2 années consécutives sur la même terre
⇒ Aucune culture sur plus d’1/3 de la surface assolable
d) Paysages
⇒ Interdiction d’araser les talus et de drainer les terrains
⇒ Rechercher le maintien ou la reconstitution d’un maillage bocager

   4. Soins vétérinaires


⇒ Incitation à utiliser l’homéopathie et l’aromathérapie
⇒ Utiliser les antibiotiques en dernier recours
⇒ Interdiction de couper les queues et de meuler les canines des porcelets

   5. Dimension économique


- Tailles d’atelier limitées à : 1 200 porcs produits/1 actif; 1 800 porcs produits/2 actifs; 2400
porcs produits par 3 actifs


Accueil - Plan du site