- Le
- Office
- CidiLait.com
- Blanc
Plus...
Suivez l’actualité du Cochon du Pays de Rance, consultez notre page Facebook
Nous Ecrire

Inscription gazette

MusiqueVous écoutez Mr Roux, coup de coeur musical de la ferme.


Accueil > Les Cultures > Maïs

La culture du maïs ou le festin des vaches!

Le garde manger des vaches pour l'hiver se constitue en cette  journée d'ensilage du maïs (début octobre en général), cette journée est aussi le terme d'une  culture annuelle prépondérante dans l' assolement des cultures de la ferme (1/3 des surfaces). Depuis le début du semi,  fin avril, notre maïs est évidement  l'objet de toute les attentions. C'est ce que nous vous proposons de découvrir dans cette rubrique au fur et à mesure de la saison...
Bien avant cette récolte, nous avons déjà effectué le choix des cultures pour l'année à venir, choix déterminé chez nous par les besoins alimentaires mais aussi  agronomiques. En effet la rotation des  cultures est importante pour limiter les mauvaises par exemple ou les parasites et maladies. Une rotation bien menée permet de diminuer l'utilisation de produits phytos  sanitaires (fongicides et désherbants). Il en est de même des fertilisations, les précédents culturaux ayant toujours un impact sur les cultures suivantes. C'est aussi ce qui recherché avec les couverts végétaux en inter culture.

Derrière ce maïs, Plusieurs options sont ici possibles: soit une prairie, une céréale ou de nouveau un maïs. Dans ce dernier cas le sol ne doit pas rester nu pendant l'hiver afin d'éviter le développement des mauvaises herbes et le lessivage des éléments fertilisants naturellement présents dans le sol...C'est le job du couvert végétal...
Plaçons nous ici  dans l'hypothèse d'un précédent maïs, donc après l'implantation d'un couvert, une navette (en photo avec de la phacélie et du blé noir) en l'occurrence ici  qui va occuper le sol tout l'hiver et le "travailler" pas de retour ici avant le début printemps désormais...
A peine la récolte terminée nous pensons à la suivante. S'il s'agit d'une culture de printemps (maïs par exemple) le sol ne reste pas nu pendant l'hiver pour afin d'éviter les pertes azotées par lessivage. Le couvert implanté (moutarde, navette, phacélie etc...) a donc pour objet de d'absorber cet azote disponible dans le sol et de le restituer par enfouissement   à la culture suivante. Le couvert est aussi  choisi pour son réseau racinaire développé qui assurera un travail sol plus rapide.

A suivre, la préparation avant les semis...

Accueil - Plan du site